Decidento

LC CONSULTING

Cette fiche société Decidento existe en version standard et en version avancée.

Decidento

Métier – Identité

  • SIREN : 794516609
  • Forme juridique : SARL unipersonnelle
  • Capital social : 1 k€
  • Fonds propres : 19 k€
  • Date de création : 23/07/2013
  • Pays : France

  • Activité : restauration collective sous contrat, fourniture de services de restauration industrielle, exploitation…

    Voir plus

  • NAF : 5629A – Restauration collective sous contrat
DEGRÉ DE VIGILANCE 2019

Score3.fr, analyse financière, conseil entreprise et scoring gratuit

Chiffre clés

  • Dernière date de clôture des comptes : 01/01/1970

Etablissement(s) secondaire(s)

Actionnaires & Filiales

En attente de données

Contacts légaux

  • Gérant M Claude LANG

Vie légale et commerciale

Focus secteur

Dynamisme sur le département


%

Articles depuis 2013 *

Ils en parlent aussi


COTE D'IVOIRE : Seydou Bamba et l'appel d'offres pour le SI du portefeuille de l'Etat – Africa Intelligence

il y a 22 jours – Africa Intelligence

COTE D'IVOIRE : Seydou Bamba et l'appel d'offres pour le SI du portefeuille de l'Etat  Africa IntelligenceSeydou Bamba, à la tête de la Direction générale du portefeuille de l'Etat (DGPE), a pesé de tout son poids pour relancer l'appel d'offres qui avait permis à …

AFRIQUE/COTE D'IVOIRE/FRANCE/SENEGAL : Des ors du Quai d'Orsay au consulting – Africa Intelligence

il y a 3 mois – Africa Intelligence

AFRIQUE/COTE D'IVOIRE/FRANCE/SENEGAL : Des ors du Quai d'Orsay au consulting  Africa IntelligenceA l'exemple de leurs confrères américains, les diplomates français sont de plus en plus nombreux à répondre à l'appel du secteur privé.

Edition de Sarreguemines Bitche | Bitche : LC consulting vise 2 000 repas par jour – Le Républicain Lorrain

il y a 3 ans – Le Républicain Lorrain

Edition de Sarreguemines Bitche | Bitche : LC consulting vise 2 000 repas par jour  Le Républicain LorrainJ e suis un vrai Bitcherländer. Je suis né ici. J'ai joué au foot ici, durant 19 ans. Dans les meilleures équipes. Et ma mère habite encore à …